L’ association Eg’Art, du fait de sa genèse et de sa mission, possède un lien étroit avec les mutuelles qui nous soutiennent financièrement depuis notre création.

En outre, les instances décisionnelles d’Eg’Art telles que le Conseil d’Administration ou la Commission Droit des Personnes sont essentiellement constituées de dirigeants de mutuelles ou de services médico-sociaux. Néanmoins, l’association a su se démarquer du cadre d’une politique sociale et n’opère que dans un cadre de politique culturelle.

En effet, l’association Eg’Art propose à ceux qui le souhaitent et qui sont sélectionnés (nda : l’association s’est dotée d’un comité de sélection artistique composé par des acteurs du milieu de l’art), une aide pour entrer sur le marché de l’Art puisque le contexte de création des ateliers dédiés à l’expression plastique n’est pas neutre et ne répond pas à l’environnement artistique.

Certains artistes soutenus par l’association souhaitent mettre en avant leur handicap parce qu’ils considèrent qu’il n’est pas dissociable de leur expression plastique ; cependant ceci n’est pas la règle et l’association Eg’Art part du principe que chacun, selon son talent, devrait pouvoir prétendre à une reconnaissance artistique basée exclusivement sur l’œuvre d’art créée, qu’il n’est pas normal d’être marginalisé, catégorisé ou cantonné à une activité artistique dans le cadre du médico-social.

Pour ceux qui souhaitent exposer et vendre leurs œuvres et qui sont sélectionnés par le comité artistique de l’association, Eg’Art se propose d’accompagner les artistes jusqu’à leur entrée dans le marché de l’Art, leur permettant ainsi de se professionnaliser.

C’est aussi pour cette raison que l’association ne représente pas un courant artistique unique qui serait celui de l’Art Brut; elle représente des personnes désireuses d’accéder à la reconnaissance du milieu artistique et culturel, de communiquer sur leurs œuvres en somme d’acquérir une identité professionnelle, un statut celui d’artiste à part entière.